L' almanach de la mandragore

L' almanach de la mandragore


 
AccueilLes potins médiCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Si vous désirez en savoir plus sur l'époque médiévale , consultez le site:
"Ombres et Lumières du Moyen Âge.Cliquez sur la bannière pour y parvenir.




Partagez | 
 

 Les sorcières brûlées vives...

Aller en bas 
AuteurMessage
guenievre

avatar

Messages : 24
Eperons d'or : 50
Courage et fidélité : 1
Date d'inscription : 07/06/2013

MessageSujet: Les sorcières brûlées vives...   23.06.13 22:17

J'ai pensé à mettre une vidéo.Je trouve que l'on comprend mieux.


A la fin du Moyen Âge, l’Europe est au bord de l’apocalypse. On attribue la misère qui courre aux femmes, on pense qu’elles emprisonnent des secrets ancestraux et sont la cause de la crise. 100 000 d’entre elles périront brûlées vives. Un des plus grands massacres contre les femmes en Europe était celui de la chasse aux sorcières entre le XVIIe et XVIIIe siècle.

En l’an de grâce, 1626, au 26 Mai, une vague de froid gèle les vignes et les champs de blé au sud de l’Allemagne actuelle. Un blanc manteau recouvre toute la rive et entraîne une crise céréalière sans précédent. D’où vient ce climat jamais connu de la vie de l’homme ?

Au début des temps modernes, les villageois cherchent les explications à leurs malheurs dans des faits spirituels et fatalistes. On cherche alors des coupables, des responsables, et les sorcières sont inculpées. La vague de gèle dévastatrice fait que les feuilles des plantes noircissent et tombent. Entre 1626 et 1630 se lance la plus grande chasse aux sorcières jamais connue de l’histoire de l’Europe. Les enquêtes effectuées les années suivantes confirment tous les carnages.

Le mal doit être débusqué au sein de la population et puni, c’est la seule façon de remédier à ce fléau. Pendant plusieurs siècles, on relève plusieurs cas d’inculpation, mais vers la fin du XVIIe siècle, on retient des phénomènes bien plus inquiétants.

De mauvaises récoltes à répétition, un taux de mortalité en pleine croissance (l’espérance de vie ne dépasse pas les 35 ans), beaucoup de maladies et une montée du sentiment religieux... la rédemption est alors la seule solution possible à la misère humaine. La mort devient une obsession...

L’apocalypse semble imminente, on cherche à comprendre les raisons de cette punition divine. A l’époque, on cherchait toujours un responsable aux malheurs qui nous arrivent. On cherche non seulement la faute en soi mais aussi un accusé : on part du principe qu’il y a parmi les hommes certains individus qui provoquent la colère de Dieu parce qu’ils sont des incarnations du mal. Au début, ce sont les lépreux qui deviennent les bouc émissaires de la société, soi disant qu’ils pourrissent les eaux et provoquent la mort. Mais accuser les lépreux ne suffisait pas, il fallait chercher d’autres bouc émissaires.

Les femmes qui pratiquent la magie noire sont alors accusées de sacrifier des enfants pour les offrir au Diable. On ne parlait pas de Sorciers, mais de Magiciens encore à l’époque. La sorcière est une femme qui peut faire du mal en ayant recours à la magie. Le mot « sorcière » vient du mot latin « sort » qui veut dire Destin. Grâce à son pouvoir magique, elle peut voler et celer un pacte avec le Diable, d’où l’image classique d’une sorcière volant sur un ballet magique dans des ciels obscures. Chaque société constitue une entité qui est nommée responsable du mal.

Au départ, les inculpations étaient uniquement basées sur l’utilisation de la magie noire, puis ont commencé les inculpations de sorcellerie sur les régions alpines de France, Suisse et Italie. Les Alpes constituent une vague tournante de l’échange et l’innovation entre plusieurs pays d’Europe : c’est là qu’ont eu lieu les premières traversées de nouvelles idées, concepts, commerces et mots/langages. C’est ainsi que le mot allemand de sorcière est apparu en premier puis a fait le tour de l’Europe, s’adaptant au gré des langues.

La magie ne provient pas des sorcières elles-mêmes mais par le Diable qui les habite. On établit alors des systèmes réglementés de dénonciation dans le but de rechercher la vérité et installer des procédures de torture. Il s’agit pour eux de réprimer les crimes des sorcières. On dit que les sorcières font partie d’une secte, ce qui déclenche des polémiques interminables : les hérétiques sont tous convertis ou exterminés et les inquisiteurs commencent à croire que le mal des sorcières survit même après leur mort.

On voit dans l'émergence de la sorcellerie une nouvelle secte qui consiste en l’adoration du mal et des démons. On reproche à ses membres d’avoir commis le pire crime : le reniement de Dieu et la reconnaissance du Diable comme maître absolu.

Un sombre personnage apparaît alors : Henri Institoris, un chasseur de sorcières, originaire de Sélestat, qui veut absolument être nommé inquisiteur par le pape de Rome. Il pourchasse les sorcières mais aussi les hérétiques de toute sorte. Il fait preuve d’une piété exagérée et maîtrise l’art de la manipulation. Il aimerait persécuter tous ceux qui s’écartent du modèle religieux tel qu’il se le représente lui-même.

C’est donc ce terrible contexte de l’époque que s’est produit un des plus grands génocides en proportion de la population de l’histoire. C’était l’extermination des femmes de l’époque pour des raisons de pure superstition, c’est pour dire jusqu’où peut aller l’ignorance et surtout la bêtise humaine...

_________________
flower guenievre flower
Revenir en haut Aller en bas
morgane

avatar

Messages : 60
Eperons d'or : 172
Courage et fidélité : 1
Date d'inscription : 12/01/2011
Age : 53
Localisation : ,Belgique

MessageSujet: Re: Les sorcières brûlées vives...   01.07.13 0:11

Les sorcières ont-elles vraiment existé?Question Question Question

_________________
MORGANE
Revenir en haut Aller en bas
lancelot

avatar

Messages : 46
Eperons d'or : 139
Courage et fidélité : 2
Date d'inscription : 20/01/2011
Age : 52
Localisation : ,Belgique

MessageSujet: Re: Les sorcières brûlées vives...   01.07.13 0:15

Oui, les sorcières au Moyen Age ont existé mais aussi à la Renaissance, Grand Siècle (XVIIème siècle) et d'ailleurs, ce n'est pas au Moyen Age mais surtout à la Renaissance, qu'il y a le plus de condamnations.
En fait la chasse aux sorcières liée à l'inquisition commença surtout dès le XVème siècle.
Beaucoup de femmes étaient innocentes et n'étaient pas sorcières (ne pratiquaient pas la sorcellerie) car ces accusations infondées venant de voisines jalouses pour leur joliesse ou beauté notamment ou qu'elles gênaient et aussi, par des hommes éconduits etc : des accusations liées à la vengeance.
Aussi, des femmes accusées de sorcellerie, qui étaient des femmes émancipées.

"Les vraies sorcières" :
Je mets "vraies sorcières" entre guillemets, car bien-entendu, elles n'avaient pas de pouvoirs magiques, mais exerçaient la sorcellerie et étaient sataniques.
ces femmes là vouaient un culte au diable et exerçaient un commerce et vendaient à une certaine clientèle
en envoyant des mauvais sorts sous forme d'objet à proximité de leurs victimes comme
-une mixture faite des os de nouveau-nés non baptisés, des échardes de bois de potences et des excréments humains -des boules faites de cheveux, d'épingles

la magie érotique :
-La magie d'amour permet de déclencher ou de restaurer une affection durable entre deux personnes. Les moyens supposés pour cela étaient de nourrir une personne de pervenches, ou en portant une pierre de lune ou une pierre d'aigle, ou en cachant sous le seuil d'une maison un morceau de papier ou de parchemin avec des formules magiques.
La magie sexuelle avait un but très différent, celui de déclencher un désir sexuel et sa réalisation immédiate. Les moyens pour arriver à ce but étaient nombreux : porter une pierre de faucon de la jusquiame ou de la verveine, écrire des formules avec son propre sang et conserver la feuille sur soi pendant plusieurs jours, filtres d'amour
Tout ceci faisait partie d'un petit commerce.
Le poison : des mixtures de plantes, d'arsenic en autre pour se débarrasser de personnes dites gênantes de leurs surtout clientes.
Magie noire : ou des bébés enlevés de familles pauvres, sacrifiés d'un coup de poignard.
Mais il y avait pas que des sorcières mais aussi des sorciers.
Des pratiques réelles "de sorcières" :
Il était dit que que la légende dit que la sorcière vole la nuit, généralement lors de la pleine lune. La sorcière et la lune vont de pair. Cette idée remonte à l'époque du culte de la déesse romaine Diane. Les fidèles de Diane, la déesse romaine de la Lune, croyaient qu'elles pouvaient voler les nuits de pleine lune quand Diane était présente. Ces femmes utilisaient pour cela un onguent à base de drogue. D'après des spécialistes, l'onguent était constitué d'un mélange de jusquiame, de belladone, de mandragore de ciguë et de nénuphar et d'un narcotique.
Les femmes qui s'enduisaient le corps de cet onguent entraient dans une transe et avaient l'impression d'être transportées au sabbat, d'où la légende de l'onguent magique.
Ces sorcières sataniques : vouaient un culte au diable, organisaient des sabbats dans des zones désertes (réunions, fêtes, repas, orgies etc).

Accusations farfelues visant des femmes innocentes :
"A la fin du XIV° s., deux femmes de Milan sont accusées de chevaucher des animaux, la nuit, de les dévorer, puis de les ressusciter. Elles sont aussi accusées d'entretenir des relations sexuelles avec un démon. "

Arrestation et condamnation de majoritairement de fausses sorcières et de quelques vrais sorcières :

Alors, elles étaient dénoncées, arrêtées et mises sur la torture ou un exemple :
un moyen horrible de savoir si une femme était une sorcière consistait à la jeter nue à l’eau, les mains et pieds attachés ensemble pour l’empêcher de surnager. Une sorcière étant — en théorie — plus légère que l’eau, si elle flottait, elle était aussitôt repêchée et brûlée vive. Si elle se noyait, c’est qu’elle était morte innocente mais heureusement que cette pratique, si choquante par l’exhibition qu’elle provoquait, fut peu utilisée. Mais il y a plusieurs textes et dessins démontrant que cela a existé plusieurs dizaines d’années au Moyen Âge.
Condamnées à la peine de mort, ou habillées d'une longue tunique blanche, pieds nues, boulets au pied, elle devaient faire pénitence en demandant pardon à Dieu en avançant vers la cathédrale.
Puis, ensuite, mises sur le bûcher ou elles furent brûlées vives.

De vrais sorcières condamnées :
L'empoisonneuse La Voisin
Catherine Deshayes, veuve Monvoisin, connue plus tard sous l'abréviatif de Voisin et de la Voisin, était originaire de la province de Champagne. Empoisonneuse et sorcière de renom, elle vend ses services aux plus hauts dignitaires de l'État.
Sage femme de profession, C'est acculée par les dettes que la veuve Monvoisin dite la Voisin, s'acoquine avec la Vigoureux et (autre sorcière) et 'une certaine Marie Bosse avait ainsi fourni des poisons à certaines épouses de membres du Parlement voulant empoisonner leur mari. Marie Bosse, détentrice de grimoires recelant les secrets de préparation de breuvages et autres poisons. Mettant en commun leurs diaboliques projets, les deux femmes passent rapidement maîtres dans l'art de concocter philtres, sirops, élixirs donnant l'amour ou la mort, au gré des intérêts de leur clientèle composée d'héritiers ou de futures veuves. Fortune et notoriété faites en moins de trois années, La Voisin exerce ses talents dans le quartier du Marais à Paris, monnayant son impunité contre les services qu'elle rend aux personnages les plus influents de la cour. Un jour pourtant, elle commet une imprudence qui lui vaut d'être emprisonnée à la Bastille avant d'être brûlée vive le 22 février 1680 sur la Place de Grève.

_________________
Lancelot
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les sorcières brûlées vives...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les sorcières brûlées vives...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 6e sacrées sorcières
» Chapitre sacrées sorcières....
» Des Sorcières volantes au Mexique...
» C'est super, les sorcières
» Chasse aux sorcières et destruction.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L' almanach de la mandragore :: Sorcellerie-
Sauter vers: